Partenaires

Logo CNRS Logo UPMC


 
 
 

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

 
 
 



Accueil du site > Productions scientifiques > Faits marquants > 2015

2015

Nano Letters 2015 - Magnetogenetic Control of Protein Gradients Inside Living Cells with High Spatial and Temporal Resolution

Les nanoparticules cœur-coquille, magnétiques et fluorescentes, synthétisées au laboratoire PHENIX, sont internalisées par la cellule et peuvent se déplacer dans le cytosol en réponse à l’application d’un gradient de champ magnétique. Via le greffage en surface des nanoparticules du ligand d’une protéine, il est possible de contrôler magnétiquement la bio-distribution de cette protéine dans la cellule, avec des temps de réponse courts, de l’ordre de quelques dizaines de secondes. Cette étude menée par Maxime Dahan à l’Institut Curie est parue dans Nano Letter

Lire la suite

Un numéro spécial de Molecular Physics en l’honneur de Jean-Pierre Hansen

Molecular Physics vient de publier un numéro spécial en l’honneur de notre collègue Jean-Pierre Hansen.

Lire la suite

J. Am. Chem. Soc.-2015 : Confinement, Desolvation, And Electrosorption Effects on the Diffusion of Ions in Nanoporous Carbon Electrodes

Dans le cadre d’une chaire financée par la Maison de la simulation – USR CNRS/Paris Saclay – sept chercheurs et une doctorante des laboratoires PHENIX – CNRS/UPMC – et CIRIMAT – CNRS/UPS – (unités membres du Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie) ont cherché à expliquer le mécanisme microscopique de diffusion des ions dans les électrodes de supercondensateurs dans leur dernier article paru dans the Journal of American Chemical Society (JACS).

Lire la suite

Nanoscale -2015 : Can magneto-plasmonic nanohybrids efficiently combine photothermia with magnetic hyperthermia ?

La synthèse de nanohybrides multifonctionnels combinant des propriétés magnétiques et plasmoniques optimisées pour des applications en hyperthemie magnétique et en photothermie ont été synthétisés, caractérisés et testés en chauffage bimodale dans le cadre d’une collaboration entre les laboratoires PHENIX, MSC (Paris 7), IMPMC (Paris 6) et McMaster University (Canada)

Lire la suite