Partenaires

Logo CNRS Logo UPMC


 
 
 

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

 
 
 



Accueil du site > Productions scientifiques > Séminaires à PHENIX > 2010 > Séminaire 04.05.2010 - 10h30

Séminaire 04.05.2010 - 10h30

par Mathieu Salanne - 26 août 2010

Riccardo Spezia (LAMBE, Evry) présentera un séminaire le 04 mai 2010 à 10h30 dans la bibliothèque du PECSA (7e étage, batiment F, porte 754) intitulé :

Champs de force polarisables pour l’hydratation d’une série chimique : le cas des lanthanides (III)

Résumé

La connaissance de la structure moléculaire autour des cations métalliques présente un grand intérêt, puisque il s’agit de la première étape pour comprendre les propriétés physico-chimiques d’un grand nombre des systèmes. Les simulations de dynamique moléculaire peuvent apporter un support important dans ce domaine, mais un grand travail de paramétrisation est souvent nécessaire pour bien décrire les interactions métal-ligand. Ce travail nécessite a priori de prendre en compte explicitement la structure électronique. Etudier une série chimique complète de façon homogène devient donc un problème en temps de calculs.

Les potentiels classiques dans leur application habituelle sont basés sur des paramètres qui sont obtenus pour chaque couple. Donc pour chaque atome dans une série chimique il s’agit de faire une paramétrisation indépendante. Les travaux de paramétrisation sont basés sur des données macroscopiques ou le calcul des interactions par chimie quantique. Outre le problème d’avoir des données ou de faire des calculs de haut niveau sur un grand nombre de systèmes, il est après difficile de lier les paramètres obtenus aux propriétés atomiques. En utilisant des champs de force polarisables, la structure électronique est présente de façon implicite et on a été capable, dans une série chimique, de lier les paramètres aux propriétés atomiques.

On montrera les résultats sur l’hydratation des lanthanides (III). En sachant comment les rayons ioniques et les polarisabilités varient dans la série, on a obtenu des paramètres qui sont capable de reproduire l’hydratation de la série complète. En particulier, on a pu interpréter des données expérimentales récentes grâce à notre modèle dynamique issu des simulations.

Références

1. M.Duvail, M.Souaille, R.Spezia, T.Cartailler and P.Vitorge. J. Chem. Phys. 127, 034504 (2007).

2. M.Duvail, R.Spezia, T.Cartailler and P.Vitorge. Chem. Phys. Lett. 448, 41 (2007).

3. M.Duvail, P.D’Angelo, M.-P.Gaigeot, P.Vitorge and R.Spezia. Radiochim. Acta 97, 339 (2009).

4. M.Duvail, R.Spezia and P.Vitorge. ChemPhysChem 9, 693 (2008).

5. M.Duvail, P.Vitorge and R.Spezia. J. Chem. Phys. 130, 104501 (2009).

6. R.Spezia, M.Duvail, P.Vitorge and P.D’Angelo. J. Phys. : Conf. Series,190, 012056, (2009).

Télécharger l’annonce