Partenaires

Logo CNRS Logo UPMC


 
 
 

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

 
 
 



Accueil du site > Productions scientifiques > Séminaires à PHENIX > 2009 > Séminaire 15.06.2009 - 16h00

Séminaire 15.06.2009 - 16h00

par Guillaume Mériguet - 25 mai 2009

Hervé Cottet, professeur au sein de l’équipe Dynamique des Systèmes Biomoléculaires Complexes, de l’Institut des Biomolécules Max Mousseron (Université de Montpellier 2) donnera un séminaire intitulé :

Détermination de la charge effective et du rayon hydrodynamique par électrophorèse capillaire et analyse de la dispersion de Taylor

Le séminaire aura lieu le e lundi 15 juin à 16h00 dans dans l’amphithéâtre 55B (Campus Jussieu, au niveau de la tour 55).


Résumé

L’électrophorèse capillaire (EC) est une méthode séparative miniaturisée (diamètre interne compris entre 10 et 100 μm) et automatisée permettant de réaliser des séparations sous champ électrique dans une veine liquide. La séparation est réalisée en fonction des différences de mobilité électrophorétique. La détermination de la mobilité électrophorétique ne permet cependant pas de déterminer directement la charge effective de la macromolécule considérée. En effet, pour cela, il faudrait déterminer le coefficient de friction sous champ électrique qui est difficilement mesurable, et qui est généralement différent du coefficient de friction hydrodynamique obtenu à partir du coefficient de diffusion moléculaire. La détermination de la charge effective de macromolécules est cependant possible à partir de la sensibilité de détection par absorbance UV en mode indirect [1]. Dans ce cas, le principe de détermination de la charge effective est directement relié aux aires des pics électrophorétiques (sensibilité de détection) plutôt qu’aux temps de détection (mobilité électrophorétique). Cette méthodologie, qui consiste à déterminer la quantité de chromophores déplacés par mole d’analyte, présente l’avantage d’être quasiment indépendante de la mobilité du soluté. Différents exemples de détermination de la charge effective de polyélectrolytes synthétiques seront présentés et comparés à la théorie de condensation de Manning. Dans le cas de copolymères, la détermination de la charge effective est un paramètre physico-chimique important qui peut donner de précieuses informations sur l’architecture macromoléculaire (copolymère statistique, dibloc, séquencé). Dans une seconde partie de l’exposé, les derniers résultats sur l’analyse de la dispersion de Taylor seront présentés. L’utilisation de cette méthodologie pour la détermination des rayons hydrodynamiques moyens (généralement moyenne en poids pour une détection sensible à la concentration massique en analyte [2]) a été appliquée au suivi des réactions de polymérisation.


[1] Determination of polymer effective charge by indirect UV detection in capillary electrophoresis : toward the characterization of macromolecular architectures N. Anik, M. Airiau, M.-P. Labeau, C.-T. Vuong, J. Reboul, P. Lacroix-Desmazes, C. Gérardin, H. Cottet. Macromolecules, 2009, 42, 2767-2774

[2] Taylor Dispersion Analysis of Mixtures. H. Cottet, J.-P. Biron, M. Martin, Anal. Chem., 2007, 79, 9066-9073.